VIDÉO. Rugby - France- Nouvelle-Zélande : bien plus qu'un match

le
0
La joie de Christophe Lamaison après la victoire des Bleus à Twickenham 43-31 face à la Nouvelle-Zélande.
La joie de Christophe Lamaison après la victoire des Bleus à Twickenham 43-31 face à la Nouvelle-Zélande.

Ce samedi, l'équipe de France de rugby affronte la Nouvelle-Zélande (à 21 heures, en direct sur Le Point.fr) au Stade de France. Si l'issue de la rencontre est incertaine, les Français ont acquis le rôle de "bête noire" des All Blacks, depuis une victoire-surprise, en terre néo-zélandaise, le 14 juillet 1979. L'histoire entre les deux équipes de rugby, qui remonte au début du siècle dernier, est riche d'anecdotes, d'émotions et de matches qui resteront durablement dans la mémoire des fans de ballon ovale. Passionné, Félicien Taris y consacre un ouvrage, France / All Blacks, toute une histoire ! (aux éditions 12Bis, 178 pages, 29 euros). Pour Le Point.fr, il revient sur les moments les plus forts de l'histoire commune entre les deux équipes. 1906 : la genèse pour les Bleus, grâce aux All Blacks "À cette époque, les Néo-Zélandais ont déjà une très bonne réputation. Ils commencent, à travers une tournée européenne, à faire connaître leur rugby sur le Vieux Continent. Après 35 matches sans défaite, ils affrontent une équipe de France pas encore structurée au Parc des princes. Mais c'est à l'occasion de ce match que les Bleus vont entrer dans le concert des nations du rugby. Malgré la défaite (8-38), les Français vont inscrire deux essais. Ça n'était jamais arrivé qu'une équipe marque autant face aux All Blacks. On voyait déjà une certaine forme de French Flair." 1917 : Dave Gallaher, capitaine au grand...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant