Vidéo : retour sur une page sombre de l'Histoire franco-camerounaise

le
1

Nous vous proposons de revenir sur une période méconnue des relations entre la France et le Cameroun. Dans les années 1950 et 1960, après l'indépendance du pays, les autorités du pays, soutenues par la France, ont combattu ceux qu'elle qualifiait de rebelles, à savoir les membres de l'Union des populations du Cameroun, l'UPC, parti nationaliste de gauche. Nos journalistes ont recueilli le récit d'un témoin capital, un ancien soldat français envoyé au Cameroun entre 1962 et 1964.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laurus il y a un mois

    Y avait longtemps... La repentance et la dénonciation de la France sont vivaces. Plus de 60 après, quel est le but ? Vendre du papier ? Justifier la haine de ceux qui nous considèrent déjà comme "le mal" ? Récupérer des "réparations" (du fric), sur le dos des citoyens français d'aujourd'hui ? Ils n'ont rien à voir avec ça, pourquoi les culpabiliser ? Si c'est par respect envers les victimes, soit. Mais que les bourreaux africains ne soient pas omis et qu'on ne parle pas de réparation. Basta !