VIDÉO. Quand le Dr Folamour tentait de masquer son salut nazi

le
2
Affiche du Docteur Folamoour de Stanley Kubrick (1964)
Affiche du Docteur Folamoour de Stanley Kubrick (1964)

Vous souvenez-vous de cette scène du Docteur Folamour, où le héros éponyme de Stanley Kubrick - scientifique à l'accent germanique prononcé - était consulté en urgence pour éviter un bombardement nucléaire apocalyptique en pleine guerre froide ? Invité à exposer son point de vue depuis son fauteuil roulant, il tente au fil de son discours de maîtriser son bras droit, qui, dans une espèce de réflexe pavlovien ou TOC, a tendance à faire le salut hitlérien de manière intempestive. Le scientifique ne peut non plus réprimer un "Ja wohl, mein Führer !" à une question du président des États-Unis. Une archive de 1964 que les détracteurs de Dieudonné - inventeur jusqu'alors supposé de ce geste intitulé quenelle en France -, n'ont pas manqué de faire remonter à la surface du Web ces derniers jours, pour prouver, en images, son caractère clairement antisémite. La quenelle - pénis dans le registre familier -, dont Dieudonné assure la signification inoffensive puisqu'il s'agit d'un simple bras d'honneur "anti-système", vient se surajouter à la polémique le concernant. La semaine dernière, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a en effet invité les préfets du pays à apprécier au cas par cas s'il fallait interdire ou non le spectacle de l'humoriste dans leurs villes, ce qui suscite depuis la grogne des soutiens du comique. Des voix se sont élevées ces derniers jours dans la presse contre Dieudonné, certains titres...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4802577 le jeudi 2 jan 2014 à 22:25

    je ne connais ni le geste ni la signification, bravo ! a quoi jouez vous ?

  • M4802577 le jeudi 2 jan 2014 à 22:16

    arrêtez pendant qu'on peut encore refermer le couvercle ! le PS a voulu pointer du doigt, pour des raisons électorales mais n'a fait que banaliser.