VIDÉO. Quand François Hollande va droit au but !

le
0
François Hollande lors du match France-Ukraine le 19 novembre 2013.
François Hollande lors du match France-Ukraine le 19 novembre 2013.

C'est au coeur d'un Stade de France en fusion, sous les hourras des supporteurs après la victoire de l'équipe de France mardi soir, que François Hollande a lâché sa meilleure tirade politique depuis bien longtemps. Percutante et efficace, à mille lieues de ses dernières prestations médiatiques, son intervention a montré la volonté du président de la République de ne pas se laisser perturber par les critiques, par les mauvais sondages. Par l'écume des choses.

"C'est une victoire d'une équipe qui s'est battue de la première minute jusqu'à la dernière, qui y a cru, qui s'est rassemblée. Les victoires, en ce moment, on les goûte particulièrement", démarre François Hollande, qui a décidé d'assister au match au dernier moment. Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu'il file la métaphore politico-footballistique, passant un message à ceux qui pensent le pouvoir perdu : à la fin du mandat viendra l'heure des comptes.

"Il faut y aller, il faut y croire !"

Le chef de l'État insiste dans la foulée : "On dit : Cette équipe, elle n'y arrivera pas, elle ne peut pas y arriver parce que plein de choses... Eh bien, elle y est arrivée, elle nous montre un exemple. Il faut y aller, il faut y croire !" Relance de la journaliste de TF1, qui parle de l'équipe de Didier Deschamps comme elle pourrait parler de celle de François Hollande : "Elle a quand même l'art de se compliquer la tâche..."

François Hollande, du tac...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant