VIDÉO. Open d'Australie : Federer sort Murray et s'envole vers Nadal !

le
0
Roger Federer a livré une partie très solide pour se défaire d'Andy Murray.
Roger Federer a livré une partie très solide pour se défaire d'Andy Murray.

Son association avec Stefan Edberg porte déjà ses fruits. Roger Federer est transfiguré dans cet Open d'Australie. Sa victoire en quart de finale du tournoi en quatre sets (6-3, 6-4, 6-7 [6], 6-3) face au 4e joueur mondial, Andy Murray, illustre parfaitement son retour en force. Dans le fond et dans la forme. Car au-delà de la performance pure de sortir un top 4 dans un match au meilleur des cinq sets - une première pour l'homme aux 17 titres du grand chelem depuis Wimbledon 2012 - et se hisser dans le dernier carré d'un tournoi majeur - ce qui n'était plus arrivé depuis un an -, c'est le fond de jeu de Federer qui a fait plaisir à voir.

Rien à voir avec le joueur timoré de la saison passée, traumatisé par les machines espagnoles, serbes et britanniques. Rien à voir avec le tennisman tracassé par ses problèmes de dos, au jeu de jambes approximatif, au service quelconque et explosant systématiquement en revers. Rien à voir avec l'ancienne terreur des courts devenue en 2013 la proie idéale pour tout jeune joueur souhaitant épingler un animal blessé à son tableau de chasse.

Du Federer dans le texte

Mercredi, sur le court de la Rod Laver Arena, excepté une baisse de régime en fin de troisième set, Roger Federer peut se vanter d'avoir rendu une copie plus que propre, n'acceptant jamais la filière imposée par le Britannique, montant au filet comme un mort de faim (66 montées au filet pour 74 % de réussite) et prenant régulièrement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant