VIDEO. Non, les propriétaires occupants ne seront pas soumis à un nouvel impôt

le
25

Taxer les propriétaires occupants sur les loyers qu'ils paieraient s'ils étaient locataires du même logement, "c'est non" a promis cette semaine à l'Assemblée Nationale le secrétaire d'Etat au budget, Christian Eckert.

Des propos clairs et nets qui devraient mettre un terme aux débats houleux et angoissés qui se tiennent sur les réseaux sociaux depuis... septembre 2013 !

C'est à cette époque en effet qu'un rapport du Conseil d'Analyse Economiques (CAE) remis au Premier ministre proposait d'ajouter au revenu taxable d'un propriétaire, le loyer réel qu'il percevrait s'il décidait de louer sa résidence principale. Les propriétaires occupants voyaient ainsi exploser leur facture fiscale.

Si les déclarations de Christian Eckert calmeront sans aucun doute les angoisses de nombreux contribuables, il ne faut pas oublier que de vraies réformes fiscales sont en cours. A suivre de près notamment, la réforme des impôts locaux, avec la révision, à la hausse, des valeurs locatives qui entrent dans le calcul des taxes d'habitation et foncière.

source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 il y a 7 mois

    et trop facile de critiquer les propriétaires, ceux qui critique , n'ont qu'a prendre le risque de devenir propriétaire à leurs tour , ils verrons ce que c'est … et oui c'est un risque , un crédit sur 20 ans, on ne sait pas pour le travail , si on le gardera , si on reste sur le secteur, si on reste avec le conjoint , les frais de rénovations , ext ...

  • M1945416 il y a 7 mois

    ras le bol de ces élus qui ne pensent qu'a de nouveau impôts , ils ont qu'a réduire leurs train de vie (nouvel hôtel de région, pas un politicien de moins , un vice président en plus , des frais d'hôtel et de bouche en plus…) , ou alors va réduire leurs nombre nous même

  • ericlyon il y a 7 mois

    Par ailleurs il ne faut pas confondre le prix de l'immobilier et le prix des locations. A Paris où le prix de l'immobilier est de loin le plus élevé en moyenne 2 ou 3 fois le prix des autres grandes Villes et plus de dix fois certaines villes moyenne, les locations sont soit-disant chères alors qu'elle sont souvent plus basse qu'ailleurs (en proportion du prix de vente de l'immobilier bien sûr), Le rapport locatif Brut est souvent voisin de 2 à 3% alors qu'il faut environ 5% pour rentabiliser.

  • ericlyon il y a 7 mois

    Je suis les prix de l'immobilier depuis longtemps et sur des supports divers et je peux vous dire qu'en France il n'y a pas de bulle de l'immobilier. Regardez les prix de l'immobilier à Saint-Etienne par exemple (moins de 1000 euros le m2) et il ya de nombreuses villes de france où ce prix est même encore plus bas. C'est la loi de l'offre et de la demande qui fait le prix et bien sûr dans les grandes villes et surtout Paris les prix sont élevés.

  • kpm745 il y a 7 mois

    Ericlyon : Regardez les statistiques de Friggit sur l’évolution des prix de l’immobilier en France. Vous verrez l’ampleur de la bulle spéculative qui s’est formée à cause des incitations fiscales sur l'immobilier

  • ericlyon il y a 7 mois

    Par ailleurs la plupart des gens qui choisissent comme vous le dites de ne pas investir dans leur logement profite du système puisque le parc locatif est constitué pour plus de la moitié par du logement social que le reste bénéficie d'aides de toutes sortes (CAF, APL, ...) ou de propriétaire crédules qui loue à perte parce qu'ils pensent encore pouvoir revendre plus cher ce qu'ils ont achetés ce qui n'est malheureusement plus le cas depuis quelques années.

  • ericlyon il y a 7 mois

    @Kpm745 : on voit bien que vous ne connaissez pas le marché de la location, il n'y a aucune rente dans ce marché. La location n(engraisse que les agences, les huissiers, les avocats mais surtout pas les propriétaires qui ne sont que les vaches à lait.

  • kpm745 il y a 7 mois

    Ericlyon, ce qu’il faut c’est un système équitable qui permet à chacun de choisir. Celui qui décide de rester locataire et d’investir dans des entreprises ne doit pas être pénalisé par rapport à un autre qui choisit d’investir dans son logement. A force de privilégier la rente, nous connaîtrons bientôt le sort de la Grèce

  • kpm745 il y a 7 mois

    idem12, le propriétaire déduirait de ses impôts le coût de son crédit

  • ericlyon il y a 7 mois

    @Kpm745 : déjà que les locataires sont pour la plupart en grande partie financés par l'état et les propriétaires je ne vois pas en quoi ce serait équitable. Ce qui serait équitable c'est d'encourager tout le monde à devenir propriétaire plutôt que de financer des logements sociaux qui coûtent une fortune à la collectivité.