VIDÉO. Monte-Carlo : Ogier frôle la catastrophe

le
0
Sébastien Ogier et son copilote Julien Ingrassia en ont été quittes pour une belle frayeur à la fin de la spéciale n° 8, lorsqu'ils ont dû éviter les spectateurs les attendant au point-stop en se jetant dans un champ.
Sébastien Ogier et son copilote Julien Ingrassia en ont été quittes pour une belle frayeur à la fin de la spéciale n° 8, lorsqu'ils ont dû éviter les spectateurs les attendant au point-stop en se jetant dans un champ.

Saluons le réflexe du champion. Passant la borne de fin de chronométrage de la 8e spéciale à plus de 170 km/h ("fond de 6"), Sébastien Ogier n'a qu'une fraction de seconde en négociant la courbe à gauche suivante pour se rendre compte qu'il ne dispose pas de la distance nécessaire pour s'arrêter avant le point-stop où l'attendent officiels, journalistes et spectateurs.

Pour éviter l'accident, il jette sa Polo R WRC dans le champ se trouvant à droite en contrebas de la route. Champ dans lequel atterrira quelques minutes plus tard le pilote norvégien Mats Ostberg, cette fois en plein tête-à-queue. Des sorties de route qui ne provoqueront heureusement pas de dégâts pénalisants pour la suite de la course sur les voitures.

"Sécurité nulle à ch..."

Après cette grosse frayeur, Ogier n'a pas mâché ses mots : "La sécurité était nulle à ch... Le point-stop (pour le pointage du copilote) était à 150 m de l'arrivée" du secteur chronométré et "on arrivait lancé, à 180 km/h, avec zéro adhérence, donc on n'avait pas le temps de s'arrêter et il a fallu aller dans un champ pour éviter de tuer 15 personnes, en gros."

Il semble effectivement évident sur les images de la caméra embarquée de la Polo d'Ogier que l'organisation de la course n'avait pas prévu une distance suffisante pour que les concurrents puissent s'arrêter sur un sol aussi peu adhérent entre la sortie de cette 8e spéciale et le point-stop suivant.

Regardez les images de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant