VIDÉO. Mesdames, messieurs les internautes : la séance est ouverte

le
0
Philippe Torreton incarne le docteur Villers dans la fiction d'Arte.
Philippe Torreton incarne le docteur Villers dans la fiction d'Arte.

Internautes, avant de juger, jurez-vous "de décider suivant votre conscience et votre intime conviction, avec l'impartialité et la fermeté qui conviennent à un homme probe et libre" ? Siéger dans une salle d'assises aux côtés des magistrats professionnels, prêter serment et être investi du terrifiant pouvoir de juger relève du coup du sort. À condition d'avoir plus de 23 ans et d'être inscrit sur les listes électorales. Y prendre part derrière son écran, c'est l'occasion offerte par l'étonnant concept bi-média d'Arte. Intime conviction, c'est une fiction diffusée vendredi soir - déjà disponible sur Internet - qui met en scène Paul Villers (Philippe Torreton), un médecin légiste accusé d'avoir tué son épouse et d'avoir maquillé la scène du crime pour faire croire à un suicide. Le téléfilm se concentre sur l'enquête menée par Judith Lebrun (Camille Japy), capitaine de la PJ de Bayonne convaincue qu'une mère ne peut se suicider dans la salle de jeu de ses enfants. Le film se referme sur la mise en examen de l'accusé pour homicide avec préméditation. L'affaire n'est pas sans rappeler celle du docteur Muller, lui aussi médecin légiste, acquitté en octobre dernier après quatorze années de rebondissements judiciaires et deux condamnations. Torreton inquiet à l'idée d'être condamnéLe Web* prend ensuite le relais pour diffuser les 35 modules d'audience distillés progressivement, à raison de deux ou trois par jour....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant