VIDÉO. Mariage gay : l'Intérieur «étudie» une interdiction du Printemps français

le
2
VIDÉO. Mariage gay : l'Intérieur «étudie» une interdiction du Printemps français
VIDÉO. Mariage gay : l'Intérieur «étudie» une interdiction du Printemps français

Les autorités vont «étudier» une interdiction du «Printemps français», une nébuleuse des opposants les plus radicaux au mariage homosexuel qui a appelé à des opérations coups de poing, a annoncé ce vendredi sur France Info le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

«Nous allons l'étudier parce que ces propos sont inacceptables», a déclaré le ministre, interrogé sur un communiqué virulent du groupe. «Il n'y a pas de place pour des groupes qui défient la République, la démocratie et qui s'attaquent aussi à des individus», a prévenu Manuel Valls, deux jours avant la manifestation des opposants au mariage homosexuel qui pourrait bien être la dernière.

VIDÉO. Manuel Valls sur France Info (le Mariage pour tous à 6'30")

Manifestation du 26 mai : Des groupes d'extrême... par FranceInfo

Dans un communiqué publié le 21 mai, le «Printemps français» appelle à «une nouvelle résistance» face à une loi qui irait «contre les lois de la biologie et contre tout sens commun». «La France est actuellement soumise à des forces qui veulent l'asservir entièrement. La bataille ne fait que commencer. Elle se prolongera jusqu'à la victoire», peut-on encore lire.

Les militants dénoncent «cette loi, qui dénie au mariage le caractère d'une institution pour en faire un simple contrat, permet à un couple unisexe de priver délibérément un enfant de sa filiation légitime, en reconnaissant le droit à l'adoption plénière.» Selon eux «par ce mensonge d'Etat, le père ou la mère authentique de l'enfant adopté sera déchu de tout statut.»

Plus inquiétant, sur un ton martial, le «Printemps français» énumère un certain nombre de «cibles» : «Le gouvernement actuel et tous ses appendices», «les partis politiques de la collaboration», «les lobbies où s'élaborent les programmes de l'idéologie et les organes qui la diffusent». Avant de conclure par une injonction inquiétante : «Cet ordre du...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 24 mai 2013 à 17:57

    Plus ce sera interdit plus ce sera violent.

  • jurek le vendredi 24 mai 2013 à 16:56

    Les seuls groupes extrêmes se sont des homosexuelles.