VIDÉO. Manuel Valls vexé qu'un pompier ne lui serre pas la main

le
12
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, à Grenoble.
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, à Grenoble.

Manuel Valls est en colère et l'a fait savoir. En visite à Grenoble jeudi, le premier flic de France n'a pas apprécié qu'un sapeur-pompier refuse de lui serrer la main. La scène immortalisée et diffusée par le quotidien de presse régional Le Dauphiné Libéré montre le ministre de l'Intérieur allant dialoguer avec des pompiers grenoblois en conflit avec leur direction et qui manifestent donc devant la préfecture de l'Isère. Un sapeur-pompier refuse alors de serrer la main à Manuel Valls. Mal lui en a pris... Si le son du clip est mauvais, on peut toutefois entendre le ministre de l'Intérieur répliquer à ce refus : "Quand on refuse de serrer la main à une personne, c'est qu'on a perdu ses valeurs." Et Manuel Valls d'ajouter : "Moi je vous invite, monsieur, avec l'expérience qui est la vôtre, vous qui n'êtes pas un gamin, qui exercez des responsabilités. Quand vous êtes devant un ministre de l'Intérieur, devant un représentant de l'État, devant un membre du gouvernement, je vous invite à vous comporter comme un sapeur-pompier !""Vous me refusez la main aussi ?"Le ministre ne s'arrête pas là. Il rappelle à l'intéressé qu'"il y a une hiérarchie chez les sapeurs-pompiers", lui intimant de "la respecter". "Si je viens ici pour dialoguer avec des sapeurs-pompiers, ce n'est pas pour qu'on refuse de me tenir la main", conclut-il finalement.La scène pourrait s'arrêter là, mais un autre pompier prend alors part à l'altercation....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • neutro le jeudi 27 mar 2014 à 15:54

    Ce que les socialos oublient dans l´épisode Sarkozi, c´est que sa réplique faisait suite à un “Touche-moi pas, tu vas me salir...“ de l´énergumène qu´il avait en face de lui.Il y a décidément toujours 2 poids et 2 mesures avec ces politiciens de gauche!

  • calippe3 le mardi 25 mar 2014 à 19:09

    Eh oui comme M SARKOSY en son temps, tout le monde peut s'énerver.........c'est comme ça les caractères trempés et il se ressemble comme quoi pas la peine d'en faire des plats et critiquer car un jour ça vous arrive

  • fbordach le dimanche 23 mar 2014 à 15:31

    Valls serait il un fasciste? Il en appelle rapidement à la hiérarchie le bougre, comme quoi les menaces sont rapidement l'arme de ces lâches. Si d'ailleurs il en appelle à la morale républicaine il devrait alors rappeler à son épouse qu'une copine mal garée doit acquitter ses amendes...

  • M1310580 le samedi 22 mar 2014 à 17:03

    Rien n'oblige ce pompier à serrer la main de ce ministre !

  • devcor le samedi 22 mar 2014 à 10:47

    Pauv'chéri.....il est vexé comme un pou. Un "moins que rien" a osé ne pas être gentil avec lui.Mais d'ailleurs qu'est-ce qu'il faisait là ? En campagne pour son copain Destot en difficulté ? et tout ça évidemment à nos frais !

  • frk987 le samedi 22 mar 2014 à 10:40

    Il faut connaître le contexte grenoblois de cette affaire, si Manolo n'a pas été reçu avec des lances à incendie c'est un miracle et c'est franchement tout ce qu'il méritait. Il s'en sort avec un refus de serrement de paluches, il ,devrait être content.

  • dhoudmon le samedi 22 mar 2014 à 08:41

    Un instituteur qui gronde son élève !A la limite je préfère le "casse-toi pauv'con"Peut-être grossier mais sans condescendance et au final plus respectueux.

  • blackmax le samedi 22 mar 2014 à 06:01

    Ca commence par l'autoritarisme et ça finit dictateur. Enfin si je n'ai pas envie de serrer la main du gringalet nerveux c'est mon droit non ? Me semble un peu étriqué le raisonnement du paltoquet : je suis chef donc j'ai le droit d'humilier qui je veux, non mais.

  • Berg690 le samedi 22 mar 2014 à 00:50

    Valss la vraie nature de ce petit homme: l'autoritarisme. Qui porte le pantalon?

  • knbskin le vendredi 21 mar 2014 à 23:12

    Ben oui, c'est parfaitement légal de ... ne pas serrer la main d'un ministre. Mais bon, Valls est au-dessus des lois, comme sa femme, et comme tous ces gens qui prétendent aimer le "peuple" qu'au fond ils méprisent ... souverainement ! :D