VIDÉO. Manuel Valls : "Il n'y a pas beaucoup de pays où un fils d'Espagnol peut devenir ministre"

le
0
Manuel Valls à BFM TV.
Manuel Valls à BFM TV.

"Déterminé", Manuel Valls, selon ses mots mêmes, sur le plateau de BFM TV politique-RMC-Le Point. Et accompagné d'un livre, le Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France, sous la direction de Pascal Ory (à paraître cette semaine chez Bouquins), qui contient une entrée "Manuel Valls" et dont la lecture semble lui avoir fait l'effet de la viande de lion. "J'ai entendu des propos insupportables", lance t-il à l'adresse de sa collègue du gouvernement Cécile Duflot, dont il rappelle que, malgré ses critiques, elle a bel et bien signé la circulaire de 2012 encadrant le démantèlement des campements de Roms. Et le ministre de l'Intérieur d'enfoncer le clou : "Quand on tient de tels propos, on joue avec le feu. [...] À trop faire l'ange, ils vont faire le jeu de la bête." La bête, c'est-à-dire pour Valls le Front national, dont il explique la montée par la "dépression" que traverse la France. L'occasion pour lui de brandir son Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France et de délivrer un message surprenant d'enthousiasme après ses récentes déclarations sur les Roms : "Le fils d'Espagnol que je suis peut se retrouver dans ces références à ces Tsiganes, ces Gitans, ces Roms. [...] Ce que je souhaite transmettre, c'est que la France est un beau pays, et il n'y a pas beaucoup de pays où un fils d'Espagnol, une fille de Marocaine peuvent être membres d'un gouvernement."REGARDEZ Manuel Valls interviewé par Christophe...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant