VIDÉO. Le vrai programme de Manuel Valls ?

le
0
Manuel Valls face à Arnaud Montebourg et Ségolène Royal lors de la primaire PS de 2011. À l'époque, il arrive dernier, mais c'est lui aujourd'hui qui est Premier ministre.
Manuel Valls face à Arnaud Montebourg et Ségolène Royal lors de la primaire PS de 2011. À l'époque, il arrive dernier, mais c'est lui aujourd'hui qui est Premier ministre.

Le nouveau Premier ministre fera-t-il entendre sa petite musique personnelle, au-delà de la ligne hollandaise ? C'est probable, s'il ne veut pas se retrouver assimilé à l'échec du quinquennat dans le cas où la situation économique ne se redresserait pas à temps pour 2017. Sa déclaration de politique générale, mardi prochain, devrait être la première occasion de voir si Manuel Valls ose se différencier ou s'il suit scrupuleusement la ligne fixée par l'Élysée.

Au PS, la voix plutôt sociale-libérale longtemps assumée par Manuel Valls détonne. La transgression va si loin qu'il a même proposé en juin 2009, après la débâcle des dernières européennes, d'abandonner le nom de "Parti socialiste" au profit d'une désignation plus moderne.

S'il n'a pas persisté dans cette proposition synonyme de déclaration de guerre pour la première secrétaire de l'époque, Martine Aubry, Manuel Valls n'en a pas moins porté sans complexe ses idées à la primaire socialiste de 2011, au moins pour se démarquer des éléphants. Son "abécédaire optimiste" en vidéo*, dans lequel il se présente face caméra, esquisse la pensée "vallsienne". Une vision du monde qui n'avait à l'époque pas séduit les sympathisants socialistes : Manuel Valls était arrivé avant-dernier de ce concours de beauté, avec moins de 6 % des voix... Devenu Premier ministre, ces mini-clips du député-maire d'Évry prennent un nouveau relief. Le Point.fr les a passés en revue....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant