VIDÉO. Le Point politique de la semaine : "Tous à poil !", sauf Copé, Hollande câline le patronat...

le
0
François Hollande et Carlos Diaz, mercredi soir à San Francisco
François Hollande et Carlos Diaz, mercredi soir à San Francisco

La plus grosse polémique de la semaine part d'un livre pour enfant : Tous à poil !. Jean-François Copé est parti en croisade, dimanche dernier, contre cet ouvrage censé aider les maternelles à aborder le concept de la nudité. Selon le président de l'UMP, l'album jeunesse figurerait sur la liste des livres recommandés aux enseignants du premier degré. Faux. De quoi provoquer de vives réactions au sein de la majorité. Najat Vallaud-Belkacem est allée jusqu'à déclarer mardi sur RTL qu'elle pensait que le prochain coup d'éclat de Copé consisterait sans doute "à amener tous les livres qui lui déplaisent pour les brûler en place publique". De son côté, en visite aux États-Unis, François Hollande a fait un nouveau pas vers le patronat. Mercredi, lors d'un discours devant la communauté française à San Francisco, le chef de l'État a demandé à son auditoire, non sans humour, d'applaudir le patron du Medef, Pierre Gattaz. Il a ensuite précisé : "Je ne doute pas qu'il me rendra la pareille le moment venu." Mais ce n'est pas le seul geste de la semaine envers les patrons français. À la fin de son discours, Hollande a donné une accolade au leader du mouvement des Pigeons Carlos Diaz. Un geste qui a fortement déplu au chef du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon. Il a dénoncé jeudi matin sur France 2 une "effusion d'affection pour des entreprises qui ont délocalisé". REGARDEZ le meilleur des déclarations politiques de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant