VIDÉO. Le Point politique de la semaine : Nice, Fillon et la pause fiscale

le
0
Manuel Valls a exprimé sa compréhension, en déplacement à Nice.
Manuel Valls a exprimé sa compréhension, en déplacement à Nice.

L'affaire du bijoutier de Nice qui a abattu l'un de ses braqueurs n'est plus un simple fait divers. Elle est déjà depuis plusieurs jours une affaire d'État. Le soutien populaire sans précédent dont fait l'objet le bijoutier sur Facebook oblige les politiques à réagir. Christian Estrosi, le maire de Nice, s'insurge et prend la défense des commerçants apeurés. Manuel Valls se déplace dans le Sud, d'une part pour exprimer sa compréhension et d'autre part pour affirmer que c'est la justice qui prévaut, comme l'avait expliqué François Hollande sur le plateau de TF1.Le feuilleton déclenché par les propos de François Fillon sur un possible rapprochement UMP-FN continue. Marine Le Pen écume les plateaux de télé, montrant ostensiblement qu'elle rejette cette main tendue. L'UMP se réunit pour mettre fin à la crise et revenir dans le droit chemin du "ni-ni", la ligne de Jean-François Copé.Cet écart de l'UMP a semé le trouble dans l'esprit de Jean-Pierre Raffarin, qui avoue qu'il se verra obligé de quitter le parti en cas de droitisation. Hervé Morin n'en perd pas une et appelle l'ancien Premier ministre à rejoindre ses rangs.Le cafouillage de cette semaine au gouvernement porte sur la pause fiscale. Promise pour 2014 par François Hollande, puis repoussée par Jean-Marc Ayrault à 2015..., Pierre Moscovici vient mettre de l'ordre : elle commencera en 2014 et se finira en 2015.Une autre promesse de François Hollande, le non-cumul des mandats. Défendue...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant