VIDÉO. Le Point politique de la semaine : Mandela, la Centrafrique et la prostate de Hollande

le
0
François Hollande a rendu hommage à Nelson Mandela lors du sommet de l'Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique.
François Hollande a rendu hommage à Nelson Mandela lors du sommet de l'Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique.

En février 2011, alors qu'il était candidat à la primaire socialiste, François Hollande a subi une opération de la prostate. L'information, confirmée par l'Élysée, met le monde politique en émoi et rouvre le débat sur la transparence concernant la santé des présidents. Mais Jean-Marc Ayrault y met rapidement fin : "Si j'ai un gros rhume demain matin et que je suis indisposé, que je ne viens pas aux séances de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, est-ce que cela ne va pas faire un événement politique ?"

Pendant que les uns commentent, François Hollande, lui, prépare l'intervention française en Centrafrique. "Vu l'urgence, j'ai décidé d'agir immédiatement, c'est-à-dire dès ce soir." Jeudi, lors d'une courte intervention télévisée, le chef de l'État a annoncé l'envoi de troupes militaires françaises en République centrafricaine peu après le vote d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU validant l'intervention. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta affirme que la France "accomplit un devoir historique et parfaitement dans l'ordre des choses".

Le monde en émoi

Puis jeudi, dans la soirée, c'est le choc, le monde est en émoi. "Chers concitoyens, notre bien-aimé Nelson Mandela, le président fondateur de notre nation démocratique, est décédé." C'est ainsi que Jacob Zuma, le président sud-africain, a annoncé la mort de Madiba. Barack Obama est l'un des premiers chefs d'État à rendre un vibrant hommage...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant