VIDÉO. Le Point politique de la semaine : la réforme du droit du sol de Copé

le
0
Jean-François Copé, président de l'UMP.
Jean-François Copé, président de l'UMP.

La politique, c'est souvent une affaire de choix et d'autorité. Leonarda et sa famille pourront-elles revenir en France ? François Hollande tranche (ou pas) : Leonarda, oui ; sa famille, non. Une décision qui ne fait pas l'unanimité, que ce soit à droite ou à gauche, et qui fragilise une fois de plus la majorité. Quoi qu'il en soit, la jeune fille ne veut pas retourner en France sans ses proches.Dans la foulée, Manuel Valls confirme une future réforme du droit d'asile avec comme objectif principal de réduire les délais de traitement des demandes. Jean-François Copé, lui, joue sur un autre tableau en s'attaquant au droit du sol. Le président de l'UMP souhaite mettre fin à l'acquisition automatique de la nationalité à 18 ans pour les enfants nés en France de parents étrangers.

La politique, c'est aussi une affaire d'alliance. Patrick Mennucci remporte la primaire socialiste pour les municipales à Marseille, laissant Samia Ghali boudeuse. Après que les soutiens de la sénatrice ont sifflé François Hollande et Jean-Marc Ayrault au soir de la défaite, le rassemblement risque d'être difficile. Samia Ghali propose alors un "accord" sous conditions pour se rallier au vainqueur.La politique, c'est des gens qui s'aiment et qui se détestent. Manuel Valls clame haut et fort son amitié pour Jean-Marc Ayrault quand Frédéric Mitterrand publie ses carnets intimes, La récréation, et ne mâche pas ses mots....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant