VIDÉO. Le Point politique de la semaine : l'Algérie, Dirk et le chômage

le
0
L'humour de François Hollande n'a pas fait rire l'Algérie.
L'humour de François Hollande n'a pas fait rire l'Algérie.

"Monsieur le ministre de l'Intérieur qui va nous quitter, peut-être, pour aller en Algérie. Il en revient, sain et sauf, c'est déjà beaucoup." Cette petite phrase, déclarée lors du 70e anniversaire du Conseil représentatif des instituons juives de France (Crijf) par le président de la République a déclenché la polémique. Pour Éric Ciotti, le député UMP des Alpes-Maritimes, "ce qui est grave ce ne sont pas forcément les propos. C'est qu'une nouvelle fois le président de la République abaisse sa fonction et par là même abaisse notre pays. On n'a pas besoin d'avoir un amuseur à la petite semaine à l'Élysée". L'incident est désormais clos : François Hollande a fait part à Alger de "ses sincères regrets pour l'interprétation qui est faite de ses propos".Le chiffre tant attendu du chômage est arrivé et il n'est pas bon. Les demandeurs d'emploi augmentent de 0,5 % au mois de novembre, soit 17 800 chômeurs supplémentaires. Mais, pour le ministre du Travail, Michel Sapin : "Ce qui est clair, c'est qu'au cours de cette année 2013, d'une part nous avons pu arrêter la hausse du chômage, faire diminuer cette hausse et nous avons pu au 4e trimestre de cette année inverser le sens des choses, inverser la courbe du chômage." L'ancien ministre de la Défense, Gérard Longuet, vendredi matin au micro de RTL, qualifie les propos de Michel Sapin de "déni de réalité". Le Point.fr vous propose de revoir les déclarations politiques chocs de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant