VIDÉO. Le GIGN fête ses 40 ans !

le
0
Photo d'illustration - Le GIGN en plein exercice.
Photo d'illustration - Le GIGN en plein exercice.

Détournement d'avions, de navires, attaque nucléaire, attaque chimique, prises d'otages, neutralisation de forcenés... À la lecture des attribution du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), on le comprend tout de suite : ces gendarmes-là ne sont pas des rigolos ! En 1974, la France comprend qu'il lui faut une force d'intervention rapide digne de ce nom. La prise d'otages de septembre 1972 aux Jeux olympiques de Munich a été le catalyseur pour nombre de pays occidentaux. C'est donc un jeune capitaine, Christian Prouteau, qui se chargera en 1974 de monter cette unité d'élite, qui devra attendre ses 20 ans d'existence avant de connaître la gloire.En décembre 1994, un Airbus en provenance d'Alger est détourné par quatre terroristes islamistes qui veulent faire écraser l'avion sur la tour Eiffel. Après deux jours de négociations, l'avion se pose à Marseille pour un ravitaillement en carburant. Le GIGN se met en branle. En quelques minutes, l'avion est encerclé, les détonations fusent. Le GIGN entre par toutes les issues et abat en quelques instants les quatre terroristes. Cette opération, entièrement filmée, vaudra au commando une certaine réputation sur la scène internationale, qui ne se dément pas aujourd'hui.Dimanche soir à 22 h 25, France 5 propose de revivre cette expérience dans un reportage consacré aux 40 ans du GIGN. Chefs et opérationnels de première ligne défileront devant la caméra pour offrir un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant