VIDÉO. Le foot à 5, c'est 5 fois mieux !

le
0
La pratique du foot à 5 a connu un essor important durant les dernières années.
La pratique du foot à 5 a connu un essor important durant les dernières années.

Urban Football, Le Five, Festifoot, S5, Z5... Ces enseignes ont le ballon en poupe. Alors que la Fédération française de football (FFF) a vu son nombre de licenciés stagner sous la barre des 2 millions en 2013 (et ce, pour la troisième fois en 15 ans), l'attrait pour le foot à 5, lui, continue de croître. Venir avec ses amis, choisir son créneau horaire, louer son terrain, se dégager de la contrainte des entraînements et se dépenser tout en gardant une once de compétition : l'idée a fini par conquérir son monde.

Développement rapideHuit ans après l'ouverture du premier centre de ce type à Rennes, on en compte plus de 150 à travers toute la France, la plupart implantés dans les grandes agglomérations (Paris, Lyon, Marseille). À l'heure de dresser un bilan, le cabinet Kantar Sport, spécialisé dans le conseil et l'image dédiés au sport, est allé chercher les raisons et les effets de cet essor. "Le foot à 5 est une façon de consommer le football", a résumé d'emblée le directeur du cabinet Kantar Sport, Virgile Caillet, lors de la présentation de l'étude aux côtés d'Aymeric de Tilly, représentant de la franchise Urban Football. Une idée diamétralement opposée au principe même de l'essence du football, sport universel, et pourtant, la recette fonctionne, et plutôt bien. Car le concept apparaît désormais comme solidement implanté dans le paysage sportif national. Aujourd'hui, 61 % de la population française connaît le foot à 5 et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant