VIDÉO. Le FN au centre de tous les débats

le
0
Florian Philippot, vice-président du FN.
Florian Philippot, vice-président du FN.

Les sympathisants du FN ont pu jubiler tranquillement lundi soir en regardant Florian Philippot, le vice-président du Front national, débattre sur le plateau de Mots croisés sur France 2. Car, en raison même du thème de l'émission, la vedette et le centre des débats, c'était bien lui. Et face à lui, les seconds couteaux politiques - Jérôme Chartier, pour l'UMP version Fillon, et Malek Boutih, pour le PS - ont fait pâle figure. Ceux qui ont regardé l'émission sans autre parti pris qu'une inquiétude face à la montée du parti d'extrême droite ne pourront que constater que les digues traditionnelles ne tiennent plus face aux nouveaux éléments de langage du FN et que, décidément, il va falloir trouver autre chose. Face à Philippot, à ma droite, donc, Jérôme Chartier, qui, dit-il, "n'a rien à voir avec le PS" et proclame que le "front républicain est mort". À ma gauche, Malek Boutih persistant à vouloir convaincre le député Chartier qu'ils ont "la République en commun" et prêt à prendre le maquis si le FN l'emportait, car il ne se contentera pas d'"aller se faire recenser en baissant la tête". Malek Boutih-Jérôme Chartier ou un face-à-face dans le face-à-face : d'un côté, celui qui invoque l'histoire, l'étoile jaune et la Résistance, face à celui qui se dit prêt à dialoguer avec les électeurs frontistes et dit combattre "tous les sectarismes", suivant en cela la nouvelle jurisprudence Fillon.

Un brevet de bonne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant