Video: le cyclone Mahasen a touché les côtes du Bangladesh, la Birmanie en alerte

le
0
Video: le cyclone Mahasen a touché les côtes du Bangladesh, la Birmanie en alerte
Video: le cyclone Mahasen a touché les côtes du Bangladesh, la Birmanie en alerte

Alors que 80 000 personnes ont été évacuées dans 2 000 abris anti-cycloniques, le cyclone Mahasen vient de toucher ce jeudi 16 mai matin les côtes du Bangladesh. Il a fait une victime selon un premier bilan.

«Le cyclone Mahasen a commencé à traverser la côte Patuakhali vers 9 heures heure locale (5 heures en France)», a déclaré Shamsuddun Ahmed, vice-directeur du département météorologique du Bangladesh avant d'ajouter: «Ce n'est pas un cyclone très violent. Il n'a pas gagné en force lors de la dernière partie de son voyage avant de toucher la côte». L'épicentre se trouve dans le Golfe du Bengale. Toutefois, les vents violents devraient toucher la côte de Chittagong, deuxième ville du pays, dans l'après-midi (heure locale).

Cependant, le cyclone Mahasen a déjà fait une victime. Un homme s'est noyé dans un lac alors que des fortes pluies se sont abattues sur la province du Nurul Amin.

Toutefois, les autorités du Bangladesh se sont voulues rassurantes en affirmant avoir dans les abris dans lesquels ont été concentrés de la nourriture en quantité suffisante, des médicaments et du matériel pour l'accueil des personnes. 113 équipes médicales ont été mobilisées. «Nous avons mené toutes les préparations nécessaires pour faire face au cyclone», a assuré Mohammed Kamruzzaman, un fonctionnaire en charge du camp de réfugiés rohingyas de Cox's Bazaar.

Selon le bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'Onu, la trajectoire de ce cyclone va toucher près de 8,2 millions de personnes en passant sur le Bangladesh, la Birmanie et le Nord-Est de l'Inde.

Au cours des évacuations vers les abris, les autorités ont été confrontées à la résistance de la population pour cause de rivalités entre les différentes éthnies mais aussi à cause de la défiance vis a vis des autorités.

Ces pays savent parfaitement ce que peut représenter la violence d'un cyclone. En novembre 2007, Sidr avait fait 3 300...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant