VIDÉO. La mort de Mandela, une bénédiction pour l'ANC ?

le
1
À Qunu, un militant de l'ANC se recueille le 7 décembre.
À Qunu, un militant de l'ANC se recueille le 7 décembre.

Vendredi dernier, moins de 24 heures après l'annonce de la mort de Nelson Mandela, les abords de sa maison de Houghton ont pris des airs de rassemblement politique. Dans l'après-midi, des supporters de l'ANC ont investi les lieux pour distribuer des flyers jaunes et des affiches reproduisant le visage paisible de l'icône, frappés du logo du parti et barrés d'une citation ou d'un simple "We love you Madiba". En début de soirée, cinq motards habillés aux couleurs du Congrès national africain ont fait irruption devant la maison en faisant vrombir leurs moteurs sous les acclamations de la foule. Pendant ce temps, le camion de campagne de l'ANC Gauteng (la région de Johannesburg) prenait place au milieu de la rue. Sur ses flancs, la figure bonhomme de Jacob Zuma, tout sourire. Dans la foule, ce jour-là, personne ne semble surpris, encore moins choqué, de cette récupération : "Allons, l'ANC est bien le parti de Nelson Mandela, non ?"

Il faut dire que l'Afrique du Sud est entrée en campagne électorale depuis plusieurs semaines, et la mort de Nelson Mandela ne semble rien y changer. Il n'empêche que la présence ostentatoire de l'ANC en a irrité plus d'un ces jours-ci. Le dimanche suivant le décès de l'icône, certaines églises se sont remplies de supporters vêtus de tee-shirts à l'effigie de Jacob Zuma, le président sud-africain, alors que les représentants locaux ou nationaux de l'ANC se montraient aux offices un peu partout dans le pays. Leur...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le samedi 14 déc 2013 à 14:56

    On n'a pas bientôt fini d'en parler de ce ONC de communiste.