VIDÉO. La chômeuse qui a cloué le bec de Jean-François Copé

le
3
Le président de l'UMP a eu bien du mal à en placer une jeudi soir face à la colère d'Isabelle Maurer.
Le président de l'UMP a eu bien du mal à en placer une jeudi soir face à la colère d'Isabelle Maurer.

Après François Hollande, qui avait été interpellé en août par Nathalie Michaud, une chômeuse de plus de 50 ans, c'est Jean-François Copé qui a eu du fil à retordre face à une femme dans le même cas sur le plateau de Des paroles et des actes jeudi soir. Isabelle Maurer, cinquante ans, qui a "élevé ses trois enfants toute seule" et, malgré les petits boulots, vit depuis des années avec 470 euros par mois, est venue administrer au responsable politique une véritable leçon. S'excusant de sa colère et du flot de paroles que rien ne pouvait endiguer, elle a témoigné de son quotidien.

De sa dignité : "C'est scandaleux. Quand on survit, monsieur Copé, avec le peu qu'on ose nous donner, bientôt on ne pourra plus se payer un morceau de savon pour se laver, et il faudrait encore que je dise merci" ; de l'impuissance de Pôle emploi qui l'envoie pour un poste dans une station-service "où j'aurais dû me lever à 3 heures du matin avec mes trois enfants, sans personne pour les garder. Heureusement, dit-elle, cela faisait 4 semaines que le poste était pourvu" ; de la désindustrialisation de l'Alsace, sa région : "Il n'y a plus d'usine, vous en avec fermé 1 254 !" s'exclame-t-elle, égrenant les noms des entreprises qui ont plié bagage et soulignant que désormais le premier employeur de la ville, c'est l'hôpital : "Ça veut bien dire ce que ça veut dire !" "Vous ne pouvez pas comprendre"

Une complainte de plus ? Un morceau de bravoure...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 11 oct 2013 à 17:29

    JPi - Les polis tiques le comprennent très bien et nous le disent sans cesse :- les français souffrent -. Nous, ce que nous ne comprenons pas c'est que les polis tiques ne souffrent pas, jamais. Ils se contentent d'être des privilégiés avec toutes les lois qu'ils se sont votées pour se privilégier. Bouhhh les vilains!

  • M4189758 le vendredi 11 oct 2013 à 17:28

    JPi - Les polis tiques le comprennent très bien et nous le disent sans cesse : . Nous, ce que nous ne comprenons pas c'est que les polis tiques ne souffrent pas, jamais. Ils se contentent d'être des privilégiés avec toutes les lois qu'ils se sont votées pour se privilégier. Bouhhh les vilains!

  • M4189758 le vendredi 11 oct 2013 à 17:26

    JPi - Les polis tiques le comprennent bien et nous le disent sans cesse : . Nous, ce que nous ne comprenons pas c'est que les polis tiques ne souffrent pas, jamais. Ils se contentent d'être des privilégiés avec toutes les lois qu'ils se sont votées pour se privilégier. Bouhhh les vilains!