VIDÉO. Interdiction des décolletés par Ségolène Royal : qu'en pensent les femmes du gouvernement ?

le
0
Marisol Touraine, ministre de la Santé, et Najat Vallaud-Belkacem, ministre du Droit des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.
Marisol Touraine, ministre de la Santé, et Najat Vallaud-Belkacem, ministre du Droit des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Certaines ministres du gouvernement ont réagi à l'information du Point selon laquelle Ségolène Royal, nouvelle ministre de l'Écologie, aurait édicté un "code de conduite" à respecter dans son ministère. L'"interdiction des décolletés", ses déplacements "dans les couloirs du ministère précédée d'un huissier qui l'annonce" ou encore l'interdiction de fumer en sa présence et de dormir dans la cabane de l'hôtel particulier qui abrite les officiers de sécurité ou les chauffeurs sont autant de règles qu'ont commentées deux de ses collègues : Najat Vallaud-Belkacem et Marisol Touraine. Ainsi, la ministre du Droit des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a estimé jeudi matin sur BFM TV qu'il était "étrange de régir cela par une règle générale et absolue". "Je ne sais ce qu'on appelle un décolleté !" s'est exclamée Najat Vallaud-Belkacem, fervente militante de l'égalité hommes-femmes. La ministre de la Santé, quant à elle, a affirmé jeudi matin sur Europe 1 que de telles règles n'avaient pas leur place au ministère des Affaires sociales : "L'été, des décolletés légers ne me posent aucun problème", a lancé Marisol Touraine. "Il me semble que toutes les femmes et tous les hommes qui travaillent au ministère des Affaires sociales et de la Santé ont le sens de la mission qui est la leur et, spontanément, adoptent des tenues décentes", a précisé la ministre. Lire notre article exclusif : Ségolène...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant