VIDÉO. Il y a 100 ans, Roland Garros traversait la Méditerranée

le
0
Hommage rendu à Roland Garros, samedi à Fréjus.
Hommage rendu à Roland Garros, samedi à Fréjus.

À quelques minutes près, la réplique, construite à Auch par une association d'ingénieurs, a mis ce week-end la même durée entre Fréjus et Bizerte que le Morane-Saulnier type G utilisé le 23 septembre 1913 par Roland Garros. Cette traversée et quelques exploits pendant la guerre de 14-18 valurent au pilote originaire de La Réunion de donner son nom en 1927 au stade parisien de la porte d'Auteuil qui accueille le tournois international de tennis. La première traversée de la Méditerranée avait, en effet, provoqué un choc dans les mentalités de l'époque. L'avion n'était plus cette drôle de machine avec laquelle des fous volants s'exhibaient en meeting. Il permettait de relier l'Europe à l'Afrique et ce 23 septembre venait d'avoir lieu le premier voyage intercontinental en avion. Le transport aérien devenait une réalité, mise entre parenthèses pendant les quatre ans de la Grande Guerre, qui bénéficia ensuite des progrès techniques réalisés pendant le conflit.

Comme il est plus facile d'organiser une commémoration un dimanche qu'un lundi, c'est avec un jour d'avance sur le centenaire que le Morane, réplique conforme en bois et toile équipée toutefois d'un moteur moderne, décolla hier à 8 h 21 de Fréjus. L'aérodrome, qui avait été fermé en 1999 sous la pression immobilière, a été exceptionnellement remis en service. Moins de 500 mètres de pelouse du champ d'aviation sont, en effet, nécessaires au monoplan pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant