VIDÉO. Hollande aux États-Unis : la délégation s'amuse

le
0
François Hollande assis entre Barack et Michelle Obama, mardi soir à Washington.
François Hollande assis entre Barack et Michelle Obama, mardi soir à Washington.

Entre les ministres, les conseillers, les élus, les chefs d'entreprise, les "institutionnels", la suite du monarque républicain pour la visite d'État compte environ 80 personnes. De vieux routiers mais aussi de nouveaux venus, comme les patrons de sociétés innovantes qui n'ont jamais connu de voyage officiel. Évidemment, dans une délégation, c'est un peu comme dans une famille élargie. Il y a toujours le cousin à la mode de Bretagne ou l'ami éloigné dont on ignore comment il va se tenir. John Kerry avait invité le sien, de cousin, Brice Lalonde, pour le déjeuner au département d'État, pour lequel même Henry Kissinger, 90 ans, s'était déplacé. Tout s'est bien passé. Pendu au téléphone pendant la Marseillaise Pendant toute la journée de mardi, Pierre Gattaz cherchait conseil auprès d'autres membres de la délégation : comment réparer la phrase de trop sur les contreparties au pacte de responsabilité ? Mais celui qui fait rire, ou jaser, parmi les invités de François Hollande, c'est Jean-Paul Huchon. Lundi, le président de la région Ile-de-France avait son téléphone vissé à l'oreille quand il est descendu de l'Airbus et a foulé le tapis rouge. Problème : la Marseillaise puis l'hymne national américain retentissaient au même moment. Shocking. Mardi, il ne s'est pas réveillé pour l'accueil officiel à la Maison-Blanche par le couple Obama au son des canons. Mais il a finalement rejoint le cortège. Et a même obtenu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant