VIDÉO. François Hollande reçoit les encouragements de Gerhard Schröder

le
1
Gerhard Schröder.
Gerhard Schröder.

Interviewé par Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1 ce mardi, l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder, souvent comparé au président français, n'a pas tari d'éloges sur ce dernier. Pour lui en effet, "les propositions de François Hollande vont dans la bonne direction".Explications. Le social-démocrate, comme le président français, a été confronté à des difficultés lors de la mise en place de "l'agenda 2010", soit une importante réforme du marché du travail et des prestations sociales. "Les conséquences positives, vous les voyez 3 ou 5 ans plus tard""Certes, il y a des difficultés, mais nous avons dit : Il faut le faire maintenant. Le pays a besoin de réformes", se remémore Schröder. "C'est une décision qui peut aussi avoir des influences négatives, et les conséquences positives, vous les voyez trois ou cinq ans plus tard", a-t-il tranché.Pour lui, il faut "accepter le risque" de l'échéance : "J'ai perdu la chancellerie à cause de ces difficultés."Enfin, satisfait de son bilan économique, l'ex-chancelier l'a résumé en trois points :- "La production industrielle est plus grande que celle d'autres pays."- "Nous avons un système particulier des relations sociales."- "Les réformes sociales de 2010 ont donné plus de flexibilité au marché du travail."À bon entendeur...

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le mercredi 5 mar 2014 à 07:40

    Avec Schröder on a appris qu'on peut décider de créer des jobs à un euro sans état d'âme et aller signer ensuite pour des millions chez Gazprom à titre personnel . Vive la démocratie ... sociale ( sic!) bien entendu .