VIDÉO. François Hollande, président des bons mots

le
0
En 18 mois, le président de la République a commis quelques bons mots.
En 18 mois, le président de la République a commis quelques bons mots.

À peine élu, en visite dans une salle de classe, le président de la République s'était autoproclamé "président des bisous". Depuis, sa popularité est en berne, les réformes piétinent, les gaffes de l'exécutif s'amoncellent, les couacs du gouvernement se succèdent. Depuis son élection, François Hollande n'a pas inversé la courbe du chômage, il n'a pas non plus mené de réforme ambitieuse de l'État ou de réductions des dépenses. Il aura beaucoup augmenté les impôts, et pas seulement ceux des "riches", suscité l'ire des entrepreneurs, des Bretons, des enseignants de primaire comme de classes préparatoires.... Mais il n'a rien perdu de sa bonhomie.Ce week-end, sa petite blague sur Manuel Valls, rentré sain et sauf d'Algérie, a frôlé l'incident diplomatique. Mais la plaisanterie est pour François Hollande une seconde nature, comme le montre ce petit montage qui résume 18 mois de bons mots présidentiels. "Gouverner, c'est pleuvoir"Le président peut rire de tout. De la pluie, qui l'a poursuivi pendant un an depuis son élection : "Gouverner, c'est pleuvoir", dit-il au Maroc ; du chômage aussi qui, comme la pluie, finira bien par s'arrêter. De la démission de Jérôme Cahuzac, ce séisme au sein de son gouvernement, qui désormais souligne-t-il, compte plus de femmes que d'homme, "mais ce n'était pas le but poursuivi", concède-t-il. Le président s'amuse aussi de la fuite des entrepreneurs qui partent à Londres où Cameron leur promet de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant