VIDÉO. En 1961, Nelson Mandela donne sa première interview télévisée

le
0
Nelson Mandela, ici en 1961.
Nelson Mandela, ici en 1961.

Le 31 mai 1961, est proclamée suite à un référendum la République d'Afrique du Sud, le pays, déjà régi par l'apartheid, cesse d'être un dominium britannique et quitte le Commonwealth. L'ANC entame alors un vaste mouvement de désobéissance civile et de grève. C'est à cette occasion qu'un journaliste britannique de la chaîne ITN rencontre le leader "le plus dynamique de l'Afrique du Sud" : Nelson Mandela. Il a 43 ans. Il est recherché par la police. Il donne alors sa première interview et s'interroge sur l'efficacité d'une action non violente face à la brutalité de la répression.

À la question : Que veulent vraiment les Africains (les "Noirs", par opposition aux "Européens", NDLR) ?, voici sa réponse :

"Les Africains demandent, ils veulent que leur soit reconnu le droit constitutionnel de voter, sur la base un homme-une voix et ils veulent l'indépendance politique."

Voulez-vous chasser les Européens ?

Notre politique affirme très clairement que l'Afrique du Sud est un pays multiracial. Il y a une place pour toutes les races dans ce pays."

À la question du niveau d'éducation dans le pays, Mandela balaie l'objection : "Oui nous avons un nombre important de Sud-Africains éduqués et qui prennent part aux combats politiques du peuple africain. La question de l'éducation n'a rien à faire avec la question du vote. À de nombreuses occasions il s'est avéré dans l'histoire que les gens peuvent avoir le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant