VIDÉO. Didier François : "Il fallait être en Syrie pour faire notre travail"

le
0
Capture d'écran Sipa Media.
Capture d'écran Sipa Media.

Les journalistes Edouard Elias, Didier François, Nicolas Hénin et Pierre Torres, libérés samedi après dix mois de détention en Syrie, sont arrivés dimanche matin sur la base militaire de Villacoublay.Journaliste à Europe 1, Didier François a pris la parole, très ému de retrouver sa famille. Il a évoqué son devoir d'être en Syrie, à ce moment-là "pour faire notre travail".Les quatre journalistes français avaient quitté le sol turc samedi et ont atterri dimanche matin sur la base militaire d'Évreux (Eure), pour une courte escale, avant de rejoindre à bord d'un hélicoptère celle de Villacoublay, au sud de Paris. Ils y ont été accueillis vers 9 heures par le président François Hollande, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, leurs familles et de nombreux confrères.Didier François, 53 ans, grand reporteur à Europe 1, et le photographe Edouard Elias, 23 ans, ont été enlevés au nord d'Alep le 6 juin 2013. Nicolas Hénin, 37 ans, reporteur à l'hebdomadaire Le Point, et Pierre Torres, 29 ans, photographe indépendant, ont été enlevés deux semaines plus tard, le 22 juin, à Raqqa.Regardez et écoutez les premiers mots de Didier François.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant