Vidéo de Daech : «Nous ne nous laisserons jamais impressionner», répond Hollande

le , mis à jour à 16:53
1
Vidéo de Daech : «Nous ne nous laisserons jamais impressionner», répond Hollande
Vidéo de Daech : «Nous ne nous laisserons jamais impressionner», répond Hollande

«Nous ne céderons en rien, les images ne font que disqualifier les auteurs de ces crimes». Francois Hollande n'a pas tardé à réagir sur le registre de la fermeté après la diffusion des images des attentats du 13 novembre attribuées à Daech. Certes, celles-çi ne sont «pas encore authentifiées», selon l'entourage du chef de l'Etat, qui a vu quelques extraits et en a parlé avec ses conseillers et le général Benoît Puga, le son chef d'état-major particulier.

Le président de la République a vu que c'était une compilation de rushs existants ayant déjà circulé sur internet et, pour certains, dans les médias. Certaines images le montrent au dernier congrès de Versailles, ainsi que Manuel Valls, l'un et l'autre avec des cibles rouges sur le visage. Le tout sur un fond sonore où l'on entend l'un tes terroristes, Abdelhamid Abaaoud, appeler au Jihad. Et ce lundi matin, répondant à ces menaces, juste après avoir recu les honneurs militaire au palais présidentiel, à New Delhi où se poursuit son voyage officiel, François Hollande a remis son costume de chef de guerre contre le terrorisme. «Rien ne nous effraiera, a-t-il affirmé. Aucune menace ne fera douter la France de ce qu'elle a à faire dans le combat contre le terrorisme».

VIDEO.  «Rien ne nous effraiera», répond Hollande après la mise en ligne d'une vidéo de Daech

«Nous ne céderons pas»

«Nous, nous savons qui a frappé, a poursuivi le chef de l'Etat. C'est Daech. Qui d'ailleurs revendique ses crimes, qui exhibe les auteurs de ses forfaits, de ses assassinats, et qui diffuse des images atroces. Je l'affirme ici : nous ne nous laisserons jamais impressionner. Ces provocations amplifient encore la résolution qui est la nôtre, qui est la mienne, pour protéger les Français à travers des décisions que j'ai prises et confirmées. Mais aussi pour frapper, frapper encore, cette organisation qui nous menace et tue nos enfants»

Au passage, le chef ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye il y a 11 mois

    Ah bon? Pourtant c'est pas lui qui s'est défilé du Stade de France sous la protection de sa garde en laissant les autres spectateurs à la merci des évènements?