VIDÉO. Cyclone Bejisa : La Réunion retient son souffle

le
0
À la Possession, avant le passage du cyclone Bejisa, attendu dans l'après-midi de jeudi.
À la Possession, avant le passage du cyclone Bejisa, attendu dans l'après-midi de jeudi.

Sur les rivages de l'île de La Réunion, la houle mugit. Les énormes vagues provoquent des roulements sonores de galets sur les grèves de ce département d'outre-mer, au milieu de l'océan Indien. Les arbres plient sous les coups de boutoir du cyclone Bejisa. Le ciel est noir, la pluie est visible en rafales, l'oeil du cyclone est proche. Les Réunionnais n'ont qu'une question à l'esprit : cette zone de basse pression - où le soleil brille et où les vents sont contraires au reste de l'immense météore - passera-t-elle au-dessus de leurs têtes ? Chaque année, c'est la même interrogation pendant la saison cyclonique, qui court de novembre à février. Chaque année, au moins un cyclone est annoncé catastrophique, mais l'île n'en a pas connu de cataclysmique depuis plus de dix ans, lors du passage de Dina.Cette fois, l'ambiance est particulière, il faut en convenir. Depuis deux jours déjà, Météo-France a adopté un ton alarmiste et conseillé aux habitants de protéger leurs habitations. Depuis ce matin, il est même strictement interdit de sortir de son domicile, la préfecture ayant déclaré l'alerte rouge, ultime étape du système de prévention des dégâts. L'aéroport est fermé ainsi que la route du Littoral, qui relie le nord à l'ouest de l'île. De tous les coins de La Réunion, les informations remontent et sont diffusées par les radios locales : là des habitations inondées, ici un radier emporté, partout de la pluie et des vents qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant