Vidéo controversée : Maréchal-Le Pen désobéit à sa tante en la relayant

le
2
Vidéo controversée : Maréchal-Le Pen désobéit à sa tante en la relayant
Vidéo controversée : Maréchal-Le Pen désobéit à sa tante en la relayant

En dépit des ordres de sa tante, Marion Maréchal-Le Pen a relayé sur Twitter ce mardi la vidéo controversée de l'eurodéputé FN Aymeric Chauprade, désavoué récemment par Marine Le Pen. Un soutien affiché à l'auteur de la vidéo qui sonne comme un acte de défiance vis-à-vis de la direction du parti...

Dans cette vidéo de plus de dix minutes, l'élu frontiste donne son point de vue sur les attaques terroristes de Paris. D'après lui, «la France est en guerre avec des musulmans, pas avec les musulmans, mais avec des musulmans.» Il estime qu'«une cinquième colonne puissante vit chez nous et peut à tout moment se retourner contre nous en cas de confrontation générale.» «On nous dit qu'une majorité de musulmans est pacifique, certes. Mais une majorité d'Allemands l'étaient avant 1933 et le national-socialisme», juge-t-il également.

Marine Le Pen désavoue Chauprade

Des propos avec lesquels Marine Le Pen a clairement pris ses distances. «Aymeric Chauprade a fait là une vidéo qui est une prise de position personnelle. Je lui laisse la responsabilité de ses propos», a affirmé lundi la patronne du FN au micro de France Inter, annonçant sèchement qu'il n'était plus son «conseiller aux affaires internationales (...) depuis un certain nombre de jours.» Vendredi, elle avait justifié cette décision par une réorganisation interne du parti. La présidente du Front national a d'ailleurs, selon plusieurs médias, adressé une circulaire le 15 janvier aux responsables locaux du parti leur demandant de ne pas «relayer» cette vidéo «pour des raisons juridiques». 

Le soutien de Marion Maréchal-Le Pen à Chauprade

Cette consigne, l'auteur de la vidéo - qui reste tout de même chef de la délégation FN au Parlement européen - ne la comprend pas. «Il y a une forme d'incompréhension de ma part», affirme-t-il mardi à l'AFP. «Il n'y a pas de problème juridique, pas de propos discriminants envers une communauté dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le mercredi 21 jan 2015 à 06:36

    La petite nièce soutenue par son papy adoré veut piquer la place à tatie Marine .... A suivre

  • LeRaleur le mardi 20 jan 2015 à 20:02

    Après le schisme JMLP-Maigret, maintenant apparaît le schisme MLP-Et-beaucoup-D'autres. La fin du FN, ou tout au moins son éclatement. L'UMP et le PS peuvent dormir tranquille.