VIDÉO. Blague sur l'Algérie : François Hollande provoque un tollé

le
0
La petite phrase de François Hollande sur l'Algérie a provoqué une vive polémique, tant dans l'opposition française que du côté d'Alger.
La petite phrase de François Hollande sur l'Algérie a provoqué une vive polémique, tant dans l'opposition française que du côté d'Alger.

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a qualifié dimanche sur Twitter de "dérapage verbal" et de formule "déplacée" la plaisanterie de François Hollande sur la sécurité en Algérie. Le chef de l'État a déclaré le 16 décembre sur le ton de la plaisanterie devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), qui fêtait ses 70 ans, que le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, était rentré d'Algérie "sain et sauf". "C'est déjà beaucoup", avait-il ajouté. "Je regrette le dernier dérapage verbal du président de la République. Sur un thème aussi important que la relation de la France avec l'Algérie, l'exigence de la fonction présidentielle n'autorise pas une formule aussi déplacée", a réagi en trois tweets Jean-François Copé. Le coprésident du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a tweeté dimanche que la boutade de François Hollande sur la sécurité en Algérie lui donnait "la nausée", l'incident donnant lieu à plusieurs autres réactions, notamment dans l'opposition. "L'ivresse communautariste du dîner a grisé #Hollande. Mais c'est nous qui avons la nausée. #CRIF#Algérie", écrit Jean-Luc Mélenchon. "Il s'est un peu lâché" "J'ai trouvé ça particulièrement maladroit et pas digne d'un président de la République. Et je dis à François Hollande : soyez vraiment à la hauteur de votre fonction", a déclaré pour sa part sur TF1 l'ancienne ministre et députée UMP Valérie Pécresse. "Il s'est un peu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant