VIDÉO. Au Mont-Valérien, l'hommage de Hollande à la Résistance

le
0
François Hollande au Mont-Valérien, vendredi.
François Hollande au Mont-Valérien, vendredi.

Comme dans la chanson de Léo Ferré sur le poème d'Aragon, "un grand soleil d'hiver [a éclairé] la colline" plongée dans le silence quand le chef de l'État s'est recueilli vendredi dans la clairière où les 22 membres du réseau Manouchian, résistants de la première heure au nazisme, ont vécu leurs derniers instants.Le président de la République avait choisi le Mont-Valérien, ce lieu symbolique de la Résistance, pour annoncer officiellement vendredi le transfert au Panthéon en mai 2015 des cendres de quatre figures illustres de la Seconde Guerre mondiale, deux femmes et deux hommes, incarnations de "l'esprit de résistance". Soixante-dix ans jour pour jour après l'exécution de 22 membres du groupe Manouchian en ce lieu où furent fusillés un millier de résistants par l'occupant nazi, le chef de l'État a annoncé que son choix s'était porté sur deux femmes, Germaine Tillion, ethnologue et résistante, et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, ancienne présidente de ATD Quart Monde et nièce du général de Gaulle, qui toutes deux furent déportées à Ravensbrück, ainsi que deux hommes, Pierre Brossolette, journaliste et résistant, et Jean Zay, ministre de l'Éducation du Front populaire assassiné en juin 1944 par des miliciens."Exemples pour la nation""Deux femmes et de deux hommes qui ont incarné les valeurs de la France quand elle était à terre" et "autant d'exemples pour la Nation", a lancé le chef de l'État, annonçant que le transfert...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant