VIDÉO. Alain-Gérard Slama : "Nous avons un droit de plus en plus inquisitorial !"

le
0
Alain-Gérard Slama
Alain-Gérard Slama

Les avocats s'attaquent aux juges, les juges s'attaquent aux avocats, les juges s'attaquent au pouvoir politique, le pouvoir politique s'attaque aux juges.... Depuis quelque temps, les procès d'intention pleuvent. Les gagnants de ces continuels procès ? Personne. C'est le constat que dresse Alain-Gérard Slama, auteur de La Régression démocratique (Fayard, 1995). Selon lui, plus on essaie de cerner la vérité, moins on a de chances de l'atteindre. En cause, la dangereuse dérive de notre droit. "Soit l'État joue avec notre droit, soit le droit se sert de l'État comme moyen d'action et de communication", explique l'historien, qui cite le spécialiste de droit civil Jean Carbonnier. Le droit pénal est devenu préventif : il anticipe notre conduite. "Vous n'êtes plus condamnés pour la faute que vous avez commise, mais pour le simple fait de vous être mis en situation de commettre une faute !" dénonce-t-il, avant d'attaquer un autre fléau : le mythe de la transparence. "Il naît de l'idée que quelqu'un de bien n'a rien à cacher." Une dérive qui peut mettre à mal les libertés individuelles... À lire dans Le Point n° 2166, en kiosque jeudi 20 marsREGARDEZ l'interview d'Alain-Gérard Slama :

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant