VIDÉO. Affaire Leonarda : la mobilisation des lycéens en chute libre

le
5
La mobilisation chez les lycéens se meurt. Ils n'étaient que quelques centaines à battre le pavé le 5 novembre.
La mobilisation chez les lycéens se meurt. Ils n'étaient que quelques centaines à battre le pavé le 5 novembre.

Les vacances fatiguent-elles les lycéens ? Avant celles de la Toussaint, ils étaient plusieurs milliers à battre le pavé pour défendre leurs camarades expulsés. Au lendemain de la rentrée scolaire, place de la République, ils ne sont que quelques centaines, un millier selon la préfecture, à soutenir Leonarda et Khatchik. Les étudiants n'ont pas tenu leur promesse, ils n'ont pas rejoint leurs rangs. Seuls quelques militants de l'Unef (un syndicat étudiant proche du PS, NDLR) ont fait le déplacement.

"Avec les sans-papiers, on veut l'égalité", hurle une jeune fille dans son mégaphone. Mais sa voix est bientôt recouverte par de la musique diffusée depuis un camion sono. Sur fond de Bella Ciao, les lycéens finissent d'avaler leur casse-croûte. Abrités de la pluie dans leurs fourgons, les CRS s'attaquent eux aussi à leur repas. Signe de la faible mobilisation, les pancartes revendicatives manquent à l'appel.

"Leonarda gonfle les esprits !"

François-Xavier, en classe de première littéraire, semble perdu. Et pour cause, il est venu tout seul. "Mon lycée est clairement à droite. Là-bas, c'est difficile d'être de gauche", se confesse-t-il. Pendant les vacances, François-Xavier assure ne pas avoir chômé : "Je suis allé distribuer des tracts dans les universités." Déçu, il s'avoue "sceptique" quant à la suite du mouvement. À 13 heures, le maigre cortège finit par s'élancer en direction de la place de la Nation. Au micro,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8721653 le mercredi 6 nov 2013 à 18:02

    Le François Xavier représente la tendance actuelle:Un socialo de place en place au milieu d'une mouvance de droite

  • 72805271 le mercredi 6 nov 2013 à 18:01

    François Xavier est déçu, pas la majorité des Français.

  • nono67 le mercredi 6 nov 2013 à 17:10

    donc si je comprends bien ils manifestent quand il y a école et pas pendant les vacances. Ah il n-y a pas d'expulsion pendant les vacances ? Bon en fait c'est juste pour faire l'école buissonnière . Mais que font les parents ? a 15 ans dans la rue en pleine journée au lieu d'être à l'école. A quand les syndicats d'écolier au primaire ? Avant 18 ans on apprend ,après 18 ans on a des droits.

  • raich2 le mercredi 6 nov 2013 à 17:04

    Mon pauvre François-Xavier, reprend tes cours et laisse la politique aux politiciens, tu comprendras plus tard que tu es déjà manipulé par des "politiques"

  • LeRaleur le mercredi 6 nov 2013 à 17:03

    En parler, c'est leur faire trop de reconnaissance.