VIDÉO. Affaire Fiona : la petite soeur de Fiona victime de maltraitance ?

le
5
Cécile Bourgeon.
Cécile Bourgeon.

Ce nouveau fait vient abîmer un peu plus l'image de Berkane Maklouf et de Cécile Bourgeon. Selon le quotidien Le Midi libre, la mère de Cécile Bourgeon et son compagnon ont déposé une plainte après avoir constaté des traces de coups sur la petite soeur de Fiona, Éva, âgée de trois ans. Lors des arrestations du couple à Perpignan, les deux autres enfants de la jeune femme, Éva et sa petite soeur née au mois d'août, ont été confiées à leur grand-mère, qui habite dans cette ville. Quelques jours après, et alors que Cécile et Berkane Maklouf avouaient le décès de Fiona, la mère et le beau-père de Cécile Bourgeon, sous-officier de gendarmerie, ont déposé une plainte en constatant qu'Éva aurait pu avoir été victime de sévices. "Hématome sur le cuir chevelu"

"Il y a des hématomes sur le cuir chevelu et au niveau d'une oreille", confirme au quotidien une source proche de l'enquête. Aucune trace de violences sexuelles n'a néanmoins été relevée, indique le journal. La fillette aurait également été entendue par des gendarmes spécialisés dans l'audition de mineurs victimes de sévices, habitués au contact avec des tout-petits, selon le quotidien régional. "L'hypothèse de l'existence de mauvais traitements répétés n'est pas à exclure", souffle au Midi Libre une source proche du dossier. Le dernier enfant de cécile Bourgeon et Merkane Maklouf, né cet été ne présente aucune trace de mauvais traitement.Selon l'avocat de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le dimanche 29 sept 2013 à 16:01

    C'est vrai qu'une bonne raclée serait susceptible de leur rafraîchir la mémoire. D'ailleurs, ensuite, une 'tite injection létale, pour que les gosses puissent grandir autrement, ailleurs, sans avoir "ça" au-dessus de leurs têtes ? Non ?

  • 2445joye le dimanche 29 sept 2013 à 15:57

    Sans doute la raison pour laquelle ils sont incapables de se souvenir où sa soeur a été enterrée. Alors on va utiliser toutes les finesses de la psychologie, pendant des mois peut-être, pour les convaincre de retrouver la mémoire quand d'autres méthodes seraient légitimes face à un tel cas. Les enfants sont sacrés et leur martyr autorise la transgression.

  • Gary.83 le dimanche 29 sept 2013 à 15:44

    Dégagez nous cette truie de nos écrans !

  • LeRaleur le dimanche 29 sept 2013 à 15:22

    SI ils doivent en sortir, les pieds devant.

  • M5062559 le dimanche 29 sept 2013 à 14:48

    Ils sont en prison. Il ne faut plus qu'ils en sortent.