Vidéo à la demande : Netflix bientôt accessible sur la box de Bouygues

le
0
Vidéo à la demande : Netflix bientôt accessible sur la box de Bouygues
Vidéo à la demande : Netflix bientôt accessible sur la box de Bouygues

L'ogre américain n'aura pas tardé à croquer à pleines dents dans le marché français de la vidéo sur abonnement (SVOD). Netflix, service de vidéo illimitée sur abonnement est à peine arrivé ce lundi en France (pour 7,99 euros par mois), qu'il annonce avoir déjà ouvert une brèche dans la résistance que semblaient décidés à lui opposer les opérateurs hexagonaux. Dès la première heure ce lundi matin, Reed Hastings, le PDG de la société américaine, a annoncé, au micro de France Inter, que «les box de Bouygues permettront de proposer Netflix, par une application internet intégrée».

La filiale télécoms du groupe Bouygues a confirmé, dans un communiqué, avoir «signé un accord avec Netflix (...) aux termes duquel ses clients Bbox Sensation mais aussi les futurs clients de sa box Android pourront accéder directement sur leur télévision au service illimité de vidéo à la demande par abonnement» du groupe américain. L'accès aux services Netflix sera ouvert aux abonnés de Bouygues «dès novembre», précise le groupe français.

Pour l'heure, Netflix n'est pas disponible via les box internet, le mode d'accès privilégié des Français aux services télécoms haut de gamme. Face à l'arrivée annoncée du groupe américain, les opérateurs internet, le leader Orange, comme Free ou Numéricable, avaient expliqué qu'ils n'étaient pas hostiles au fait d'accueillir Netflix mais jugeaient les conditions financières proposées insuffisantes.

« Les choses sont très bien parties »

En fait, dès la première heure, ce front de résistance a donc volé en éclat. Et ce n'est qu'une première étape si l'on en croit Reed Hastings, le patron américain qui a déjà mis sens dessus-dessous le paysage audiovisuel outre-Atlantique. «Nous avons eu beaucoup de succès avec Bouygues et nous sommes en discussion» avec les autres opérateurs», révèle encore le PDG de Netflix qui ne cache pas son optimisme. «Il n'y avait pas de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant