Vidalies : «Tous les ingrédients réunis pour une montée de l'extrême droite»

le
0
Vidalies : «Tous les ingrédients réunis pour une montée de l'extrême droite»
Vidalies : «Tous les ingrédients réunis pour une montée de l'extrême droite»
Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, assure à propos de la procréation médicalement assistée (PMA) qu'« on a besoin d'un peu d'apaisement dans la société sur ces questions ».

Etes-vous inquiet de la montée des violences de la part des opposants au mariage gay ?
Alain Vidalies. Très inquiet. C'est d'ailleurs parce qu'il y avait cette situation ? des groupuscules d'extrême droite qui s'étaient mêlés aux manifestants, des violences quasiment tous les soirs, des agressions contre les élus de droite et de gauche à leur domicile, des déplacements de ministres perturbés, des pressions sur les parlementaires et des menaces permanentes ?, et cela dès avant le vote au Sénat, qu'il fallait clore ce débat rapidement.

L'accélération du calendrier n'a-t-elle pas contribué à la radicalisation du mouvement ?
Ce qui a plutôt plaidé pour l'accélération, c'est la multiplication de ces incidents, de plus en plus forts.

François Hollande voulait apaiser la société française. C'est un échec ?
Ce qui est une réussite, c'est d'avoir voté l'égalité des droits pour les personnes de même sexe. Ce projet de loi est pour nous la mise en ?uvre d'un engagement, d'une conviction. S'il y a eu une radicalisation du débat, on ne peut pas dire que ce soit de la part de la gauche, ni des associations homosexuelles. Le président n'est pas responsable de l'apparition de groupuscules identitaires et homophobes.

La PMA ne va-t-elle pas faire les frais de cette radicalisation ?
La problématique et la démarche sont d'une autre nature. Le calendrier sera plus distendu, puisqu'on attend l'avis du Conseil national d'éthique. Mais c'est vrai qu'aujourd'hui, on a besoin d'un peu d'apaisement dans la société sur ces questions.

Le Premier ministre présente mercredi le projet de loi de moralisation de la vie politique. Les parlementaires seront-ils obligés de...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant