Victoire historique de la gauche au Sénat

le
0
«Pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, le Sénat va connaître l'alternance», a annoncé Jean-Pierre Bel, président du groupe PS à la chambre haute. La gauche détient 177 sièges sur les 348 du Sénat.

Pour la première fois depuis l'après-guerre, la Sénat «va connaître l'alternance», selon les mots de Jean-Pierre Bel, le patron des sénateurs socialistes. La gauche a obtenu dimanche soir lors des élections sénatoriales 177 sièges sur 348, soit deux de plus que la majorité absolue. Peu avant 1 heure, les derniers élus des Antilles, tous de gauche, ont confirmé la victoire historique de la gauche. Ironie de l'histoire, c'est un homonyme de l'actuel président UMP du Sénat Gérard Larcher, Serge Larcher (DVG) qui a emporté le 175e siège. Le sénateur sortant a été réélu sur le second poste dévolu à la Martinique, après l'élection, dès le premier tour, de Maurice Antiste, lui aussi divers gauche. En Guadeloupe, la gauche a réalisé un triplé gagnant, en remportant deux nouveaux sièges, après la réélection de Jacques Gillot (DVG) plus tôt dans la soirée.

L'opposition décroche un élu aux dépens de la droite dans de nombreux autres départements : Paris,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant