Victoire de 1945 : une horde de motards pro-Poutine roule vers Berlin

le , mis à jour à 00:14
1
Victoire de 1945 : une horde de motards pro-Poutine roule vers Berlin
Victoire de 1945 : une horde de motards pro-Poutine roule vers Berlin

«A Berlin! » : reprenant le célèbre cri de guerre de l'Armée rouge, plusieurs centaines de motards pro-Kremlin ont quitté Moscou samedi dans un vacarme assourdissant de moteurs et de chants patriotiques pour un rallye de deux semaines à travers l'Europe centrale.

«Nous n'avons pas peur de l'accueil qu'on nous réserve à Berlin. Nos grands-parents n'avaient pas peur!», lance Alexeï Verechtchiaguine, un motard venu du bastion séparatiste de Lougansk, dans l'Est de l'Ukraine, où il combat les forces de Kiev aux côtés des rebelles prorusses. Comme Alexeï, plusieurs centaines d'amateurs de grosses cylindrées se sont rassemblés dans la capitale russe pour soutenir ce rallye à moto qui ambitionne de reconstituer la marche des troupes soviétiques vers Berlin, en parcourant 6.000 kilomètres à travers le Bélarus, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et l'Autriche.

L'initiative, lancée à l'approche du 70e anniversaire de la défaite de l'Allemagne nazie, émane de l'influent club de motards patriotes des Loups de la Nuit, connus pour leur proximité avec le président russe Vladimir Poutine, qui considère ses membres comme ses «frères». La meute, avec à sa tête le fondateur du club, Alexandre Zaldostanov, plus connu sous son surnom «Khirourg» («Le Chirurgien»), est partie brandissant des drapeaux rouges décorés d'un portrait du dictateur soviétique et d'un autre slogan de l'Armée rouge: «Pour la Patrie! Pour Staline!».

Les Loups de la Nuit s'illustrent en Crimée

Le club des Loups de la Nuit a été créé en 1989 peu avant l'implosion de l'Union soviétique et compterait plus de 5.000 membres dans toute l'ex-URSS.

Ils se sont notamment illustrés en Crimée peu avant son annexion par la Russie en mars 2014 ou dans l'est de l'Ukraine, où plusieurs membres du club ont rejoint les combattants rebelles.

Des visa refusés

Les organisateurs se défendent pourtant de toute arrière pensée politique, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le dimanche 26 avr 2015 à 05:16

    ALLEZ Marine grimpe sur la grosse berta de Mélenchon et pétaradez ensemble vers Berlin .....