Victoire de 1945 : Poutine glorifie l'Armée rouge, remercie les Occidentaux

le , mis à jour à 14:09
2
Victoire de 1945 : Poutine glorifie l'Armée rouge, remercie les Occidentaux
Victoire de 1945 : Poutine glorifie l'Armée rouge, remercie les Occidentaux

La Russie célèbre samedi en grande pompe le 70e anniversaire de «sa» victoire sur l'Allemagne nazie mais sans ses alliés européens et américain d'alors.

La parade militaire a commencé vers 10 heures locales (9 heure à Paris), en présence d'une vingtaine de chefs d'Etat invités à la tribune officielle pour assister à une démonstration de la puissance de feu de la Russie. Devant plusieurs centaines de milliers de spectateurs, des militaires russes ont fait défiler une réplique du drapeau soviétique hissé sur Berlin en mai 1945 avant que le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, ne passe en revue les plus de 16 000 soldats devant défiler.

VIDEO. La Russie célèbre la victoire sur l'Allemagne nazie en 1945

Bien que boudé par les Occidentaux qui lui reprochent d'entretenir la guerre dans l'est de l'Ukraine en soutenant les séparatistes pro-russes, Vladimir Poutine peut se targuer d'accueillir les dirigeants de puissances émergentes comme les présidents chinois Xi Jinping et indien Pranab Mukherjee, son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi ou cubain Raul Castro, ainsi que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Le leader nord-coréen, Kim Jong-Un, a quant à lui annulé son déplacement.

Ne pas commettre les erreurs du passé

«Il faut rappeler que c'est l'Armée rouge qui, au terme d'un assaut dévastateur sur Berlin, a mis un point final à la guerre contre l'Allemagne hitlérienne», a déclaré Vladimir Poutine en prélude à la parade militaire. «L'Union soviétique a pris part aux batailles les plus sanglantes. Ici, les nazis ont concentré leur puissance militaire», a ajouté l'hôte du Kremlin, en référence aux au moins 25 millions de Soviétiques tués pendant la guerre.

Sans rancune à l'égard de ses alliés de la Seconde guerre mondiale, Vladimir Poutine a choisi de les remercier. «Je remercie les peuples de Grande-Bretagne, de France et des Etats-Unis pour leur participation à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le samedi 9 mai 2015 à 11:00

    Ben voyez sur ce point j'affirme que sans l'URSS de Staline, la victoire aurait été nettement plus longue à acquérir. Et pourtant, moi, l'anti communiste primaire !!!!! Le sacrifice "obligé" des Russes (ils avaient le choix d'avancer ou d'être fusillés par la gendarmerie en cas de repli) est certes très motivant pour les pauvres combattants qui n'avaient vraiment rien demandé à personne.

  • charleco le samedi 9 mai 2015 à 09:57

    notez le "sa", comme si ce n'était pas la victoire des Russes! Et "sans les occidentaux", comme si c'était dans leur dos! Désinformation totale!