Vicaut doit lâcher les chevaux

le , mis à jour à 06:58
0
Vicaut doit lâcher les chevaux
Vicaut doit lâcher les chevaux

Coup de chaud au stade olympique hier lors des séries du 100 m. Annoncé comme un candidat au podium — même Usain Bolt l'a cité lors de sa conférence de presse —, Jimmy Vicaut a bien failli valser dès son entrée en lice. Quatrième seulement de sa série en 10''19, le Parisien a dû patienter de longues minutes avant de connaître son sort et d'être finalement qualifié, au temps, avec l'avant-dernier chrono retenu.

« J'ai complètement raté mon départ, je suis parti trop lentement, j'ai foiré ma course », peste-t-il, désabusé. Le sprinteur assure pourtant qu'il « se [sentait] bien ». « Il m'avait l'air d'être bien à l'échauffement, il avait l'air rapide », souligne Christophe Lemaitre, qualifié également pour les demi-finales (10''16). Vicaut s'en sort bien, et même très bien, puisqu'il a hérité de la demi-finale (la première), a priori la moins relevée, et du couloir 3, une aubaine au vu de sa série.

Il flanche souvent dans les grands moments

Le codétenteur du record d'Europe (9''86), peut-être placé sous une bonne étoile, rêve toujours de devenir le premier Français à décrocher une médaille olympique sur 100 m. « Il en a le potentiel », estime l'ancien sprinteur Daniel Sangouma. S'il en a le potentiel, notamment parce qu'il est descendu sous la barre des 10 secondes à plusieurs reprises, Vicaut n'a pas fait preuve de grosses qualités mentales dans les moments décisifs.

Aux Mondiaux de Pékin 2015, il avait terminé dernier de la finale (10''). Surtout, le mois dernier, aux Championnats d'Europe, il avait flanché, terminant seulement troisième (10''08) alors que le titre, son premier, lui tendait les bras. « Tout est une question de confiance et de mental sur 100 m, signale Sangouma. C'est l'ascendant que tu prends sur l'autre avant la course qui peut faire la différence. Bolt est un maître en la matière : il te regarde de haut, bien avant le départ. Il ne faudra pas que Jimmy tombe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant