Vicat : un titre déjà bien valorisé

le
0
Une cimenterie Vicat au Kazakhstan. (© Vicat)
Une cimenterie Vicat au Kazakhstan. (© Vicat)

Le titre du cimentier Vicat a repris 5,8% hier, profitant du rebond des marchés. Il perd toutefois 12% en trois mois. Le cimentier a fait état le 4 février d’un chiffre d’affaires 2015 sans éclat, en repli de 4,4% à périmètre et taux de change constants.

Comme souvent chez Vicat, la situation a été contrastée, avec une dynamique soutenue aux États-Unis et des ventes en recul dans certaines zones émergentes, comme l’Afrique de l’Ouest et l’Egypte, notamment.

La France doit confirmer son rebond

La bonne nouvelle est venue de l’amélioration de l’activité en France au quatrième trimestre (+4%), grâce à un effet climatique favorable et à la stabilisation des marchés de la construction. Mais Vicat n’offre pas une grande visibilité pour 2016. La France (31% du chiffre d’affaires) doit confirmer son rebond tandis que les pays émergents cristallisent les risques.

En outre, la valorisation n’est pas particulièrement bon marché. La valeur d’entreprise (capitalisation plus dette nette) pèse 7,7 fois l’excédent brut d’exploitation attendu en 2015, un multiple en ligne avec sa moyenne depuis 2009.

Nous restons à l’écart du titre Vicat.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant