Viande de cheval : une consommation marginale

le
0
La viande de cheval ne représente que 0,3% de la viande consommée en France, à moins de 300 grammes par an et par habitant.

Une consommation très nettement orientée à la baisse. En trente ans la consommation de viande de cheval s'est effondrée en France (-72%). Elle est ainsi passée de 85.000 tonnes à plus de 20.000 tonnes de 1981à 2012, selon les dernières statistiques de FranceAgriMer et des douanes.

consommation de viande chevaline

Sa part de marché est très marginale, les Français considérant le cheval davantage comme un animal domestique de loisirs qu'un produit alimentaire. Ainsi, la viande équine ne représente plus aujourd'hui que 0,32% de la consommation totale de viande dans l'Hexagone, à moins de 300 grammes par an et par habitant.

Production divisée par deux en trente ans

D'après Kantar Worldpanel, cette viande qui était davantage consommée après guerre est surtout appréciée par les plus de 50 ans qui représentent les trois quarts des consommateurs.

Le marché français est déficitaire d'environ 10.000 tonnes. La production a été quasiment divisée par deux en trente ans, passant de près de 20.000 tonnes en 1981 à plus de 10.000 tonnes en 2012.

En Europe, même l'Italie, grosse consommatrice de viande chevaline de l'Union européenne, a vu la consommation des ménages se réduire de 1,6% en volume sur l'année 2011, par rapport à 2010, d'après le cabinet d'études GfK.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant