Viande de cheval : Spanghero se défend

le
0
Les responsables de l'entreprise reconnaissent des «anomalies» mais pas de «fraude» alimentaire. » Les associations prêtes à récupérer la viande de cheval

Spanghero est sur le gril. «Il n'y a pas d'anomalie flagrante. Il s'agit d'anomalies mineures à nos yeux et aux yeux de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes aussi je pense, a concédé vendredi après-midi Barthélémy Aguerre, le président de Spanghero. C'est peut-être une négligence de notre part mais en aucun cas nous n'avons voulu tromper qui que ce soit. Nous devons récupérer notre agrément (l'agrément sani­taire ayant été retiré dès mercredi, la production a été stoppée net, NDLR) dès lundi si possible pour retrouver la confiance de nos clients.»

Après avoir été gravement mise en cause la veille par Benoît Hamon, l'entreprise de Castelnaudary entend se défendre. Il faut dire que la charge du ministre de la Consommation était rude puisqu'il avai...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant