Viande de cheval: le Foll pointe la multiplication des intermédiaires

le
4

La multiplication des intermédiaires mise en évidence par l'affaire des plats surgelés à la viande de cheval en lieu et place de boeuf engendre une confusion telle qu'elle risque de provoquer de gros problèmes, a déclaré lundi le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll.

"Il faut sortir de ce brouillard, parce qu'on pourra toujours revendiquer une traçabilité, fixer des règles où chacun est responsable de l'application de la règle, mais si le système est à ce point brouillé, si le brouillard est tellement épais que plus personne ne s'y retrouve, on finira par avoir de gros problèmes", a déclaré le ministre sur la radio RTL.

"Je découvre la complexité des circuits et de ce système de jeux de +trading+ entre grossistes à l'échelle européenne", a ajouté le ministre.

Les premiers éléments de l'enquête menée par les autorités françaises sur l'affaire des plats surgelés à la viande de cheval mettent en lumière un circuit commercial international.

La viande en cause, d'origine roumaine, aurait transitée par un trader néerlandais, puis chypriote, avant d'arriver chez un fournisseur français, Spanghero, et d'être redirigée vers le préparateur, Comigel.

"Le nombre d'intermédiaires est tellement important qu'il y a une perte de capacité à maîtriser la traçabilité", a ajouté le ministre, pour qui cette affaire relève d'une fraude. "Il y a des gens qui fraudent, qui cherchent à tricher", selon lui.

Il a en revanche réfuter toute faillite des systèmes de contrôle mis en place par l'Etat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • geotrou2 le mardi 12 fév 2013 à 18:46

    A pichou59 : exact! Il n'y a ni risque sanitaire ni mort d'homme comme pour le sang contaminé. Mais c'est quand même TRES grave. D'ailleurs "le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a qualifié dimanche "d'abominable et dégueulasse" l'affaire de la viande de cheval dans des plats censés contenir du boeuf, réclamant enquête et des "sanctions dures".(AFP-Le Point)

  • gacher le mardi 12 fév 2013 à 11:36

    En chine pour de l'argent on fait de la nourriture de la population avec des produits interdits et dangereux. En Europe, cela semble du même niveau. Les financiers sont les premiers à faire ce genre de manipulation. Tant que ça ne finit pas mal, ca va. Danone est un exemple qui pratique ce genre de manipulation, vire ceux qui veulent parler, et ce ne sont pas les seuls

  • pichou59 le mardi 12 fév 2013 à 09:22

    je crois que les traders ont investis dans des chambres frigorifiques!!!!!!

  • pichou59 le mardi 12 fév 2013 à 09:20

    il y a simplement tromperie sur la marchandise!!!!!! ce n'est pas une catastrophe sanitaire, comme le sang contaminé, l'amiante......