«Viagra» féminin : le labo racheté pour un milliard de dollars

le
0
«Viagra» féminin : le labo racheté pour un milliard de dollars
«Viagra» féminin : le labo racheté pour un milliard de dollars

Le groupe pharmaceutique canadien Valeant continue son expansion. Il va débourser un milliard de dollars américains pour acheter Sprout Pharmaceuticals, l'entreprise qui vient d'obtenir aux Etats-Unis l'autorisation de commercialiser le premier «Viagra» féminin, annoncent les deux groupes dans un communiqué jeudi.

Selon les termes de l'accord, dévoilé dans un premier temps par le Wall Street Journal, Valeant paiera l'acquisition en deux fois: 500 millions de dollars au moment de la finalisation de l'opération, prévue d'ici fin septembre, et la même somme au premier trimestre 2016.

Sprout n'a pas traîné pour faire valoir son produit phare: le comprimé Flibanserin, commercialisé sous le nom Addyi et destiné aux patientes non ménopausées souffrant d'une libido défaillante, a obtenu mardi le feu vert de l'Agence américaine des médicaments. La commercialisation devrait intervenir aux Etats-Unis au quatrième trimestre 2015. Pour la suite, Valeant «va utiliser sa présence au niveau mondial pour faire enregistrer le Flibanserin internationalement», selon le communiqué.

Un médicament rejeté deux fois par la FDA

La Food and Drug Administration (FDA), qui avait rejeté à deux reprises ce médicament en 2010 et 2013, a finalement suivi, par 18 voix contre 6, les recommandations émises en juin par un comité consultatif d'experts en faveur de sa commercialisation. Après le premier refus de la FDA d'autoriser l'Addyi, son développeur, le laboratoire allemand Boehringer Ingelheim, l'avait vendu à la firme américaine Sprout.

Le groupe pharmaceutique canadien connait une croissance rapide. En février 2015, Valeant a acquis pour 400 millions de dollars Dendreon, une entreprise américaine spécialisé dans l'oncologie ayant fait faillite. Le même mois, il a racheté Salix Pharmaceuticals pour 14,5 milliards dollars, dont 4,4 milliards de dettes.

En février 2014, Valeant a mis dans son escarcelle pour 475 millions de dollars ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant