Viadeo : fin de l'aventure chinoise

le
0
Dan Serfaty, PDG et cofondateur de Viadeo, a décidé de jeter l'éponge en Chine. (© Viadeo)
Dan Serfaty, PDG et cofondateur de Viadeo, a décidé de jeter l'éponge en Chine. (© Viadeo)

Le réseau social professionnel sur Internet a finalement jeté l’éponge en Chine. Faute d’avoir trouvé un investisseur, un partenaire et, encore moins, un repreneur, Viadeo s’est résigné à fermer définitivement Tianji, sa filiale locale. Identifiées au départ comme la poule aux œufs d’or, ces activités chinoises étaient finalement devenues un fardeau, dont l’impact, tant sur la trésorerie que sur le résultat d’exploitation (perte estimée à 5 millions d’euros pour 2015), n’était plus supportable. Viadeo a été surpris par la transformation de son marché en Chine, puis a également subi le ralentissement économique du pays et la dévaluation du yuan.

Déchargé de ce poids financier, le groupe va se recentrer sur sa plateforme française. Les détails de cette nouvelle stratégie seront présentés au cours du premier semestre. L’ambition est de permettre à Viadeo d’afficher «une croissance rentable et durable à moyen terme». Selon les nouvelles estimations d’Invest Securities, l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) pourrait encore être déficitaire de 1,2 million d’euros en 2015, puis de 0,1 million en 2016. L’Ebitda repasserait en territoire positif en 2017, à 1,3 million.

Une provision à l'impact potentiellement significatif

Viadeo avait tenté l’aventure de la Bourse à l’été 2014 pour, justement, financer son développement en Chine. Nous avions conseillé de ne pas participer

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant